Aristide "Le Juste"

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Nous ouvrons un concours de compliments satiriques

Nous ouvrons un concours de compliments à double fond, satiriques.

Qui nous visons :  les féminazies qui ont commencé le harcèlement judiciaire de l'organisation Caton, et qui préparent les assauts suivants. Voir l'assaut ouvert en juillet 2006 par une fameuse idéologue de la guerre sexiste, Hélène Palma, qui promet de rameuter toutes ses complices habituelles de la gynarchie :  http://debats.caton-censeur.org/index.php?option=com_content&task=view&id=23&Itemid=46

Des modèles de compliments à faire :

Premier modèle, comme la fameuse lettre de Georges Sand à Alfred de Musset.

Lettre de recommandation

Le président d'une entreprise informatique a des doutes sur l'efficacité d'un de ses programmeurs. Il demande donc au directeur en charge de son département de lui écrire un court mémo à son sujet décrivant l'employé et le travail qu'il fait pour l'entreprise.


A: Monsieur le Président
De: Le Directeur

Mon assistant programmeur est toujours en train de
travailler à son bureau avec assiduité et diligence, sans jamais
perdre son temps en jasant avec ses collègues. Jamais il ne
refuse de passer du temps pour aider les autres et malgré cela, il
termine ses projets à temps. Très souvent, il rallonge ses
heures pour terminer son travail, parfois même en sautant les
pauses café. Il est une personne qui n'a absolument aucune
vanité en dépit de ses accomplissements remarquables et de sa
compétence en informatique. C'est le genre d'employé de qui on
parle avec grande estime et respect, le genre de personne dont on ne
peut se passer. Je crois fermement qu'il est prêt pour la
promotion qu'il demande, considérant tout ce qu'il nous ap-
porte. L'entreprise en sortira grande gagnante.

Signé: Le Directeur.



Le président reçut peu après un autre mémo du Directeur:

A: Monsieur le Président
De: Le Directeur

Monsieur,

Quand j'ai écrit mon dernier mémo relativement à mon
assistant-programmeur, ce connard lisait par-dessus mon épaule.
Svp, relisez mon message en ne retenant QUE LES LIGNES IMPAIRES...

 

Second  modèle, la lecture renversée.

LA POLITIQUE, plus ça change, plus c'est la même chose...

A lire d’abord de haut en bas…

Ensuite de bas en haut...

...

Dans notre parti politique, nous accomplissons ce que nous promettons.

Seuls les imbéciles peuvent croire que

nous ne lutterons pas contre la corruption.

Parce que, il y a quelque chose de certain pour nous :

L'honnêteté et la transparence sont fondamentales pour atteindre nos idéaux.

Nous démontrons que c'est une grande stupidité de croire que

les mafias continueront à faire partie du gouvernement comme par le passé.

Nous assurons, sans l'ombre d'un doute, que

la justice sociale sera le but principal de notre mandat.

Malgré cela, il y a encore des gens stupides qui s'imaginent que

l'on puisse continuer à gouverner avec les ruses de la vieille politique.

Quand nous assumerons le pouvoir, nous ferons tout pour que

soit mis fin aux situations privilégiées et au trafic d'influences

nous ne permettrons d'aucune façon que

nos enfants meurent de faim.

Nous accomplirons nos desseins même si

les réserves économiques se vident complètement.

Nous exercerons le pouvoir jusqu'à ce que

Vous aurez compris qu'à partir de maintenant

Nous sommes le grand parti pour la "nouvelle politique" de 2006.



Troisième modèle, histoire soug le joug stalinien :

Dans un jardin public, trois hommes sont assis sur un banc public, silencieux.

Celui de gauche laisse échapper un soupir.

Celui du milieu laisse aussi échapper un soupir.

Celui de droite se lève furieux :

"Ah non ! Si vous continuez encore à parler politique, moi je m'en vais !"


Transposition possible sous le règne du féminazisme :

Dans un jardin public, trois hommes sont assis sur un banc public, silencieux.

Celui de gauche laisse échapper un soupir.

Celui du milieu laisse aussi échapper un soupir.

Celui de droite se lève en larmes :

"Ah non ! Si vous continuez encore à parler de vos fils, moi je m'en vais !"


Autres canevas et procédés possibles ? A vous, vos idées, et vos réalisations à vos claviers !

L'idée essentielle est qu'à ces vaniteuses, au narcissisme pyramidal, il faut faire des compliments. Mais comme en tout régime totalitaire, ces compliments doivent être à double fond... Du genre "Vous ne le saviez pas ? La science soviétique avance à pas de géants !" pour justifier deux prescriptions médicales radicalement opposées, à une semaine de distance.