FireBoard
Welcome, Guest
Please Login or Register.    Lost Password?
Re:Incorrigible addiction aux guerres de religion. (1 viewing) (1) Guest
Go to bottom Post Reply Favoured:
TOPIC: Re:Incorrigible addiction aux guerres de religion.
#12
benjamin (User)
Fresh Boarder
Posts: 5
graphgraph
User Offline Click here to see the profile of this user
égalité parentale et masculinisme 11 Years, 10 Months ago Karma: 0  
Novembre 2005.
Voici quelques éléments d'un dialogue entre deux intervenants sur le forum SOS papa et maman. J'ai sélectionné et rassemblé les passages qui me semblaient les plus significatifs. A la suite, dans le même fil, j'ai rédigé mon propre commentaire.

Ce message a été "modéré" au nom de la charte de l'association SOS papa, tel qu'il est indiqué plus bas. Vous trouverez également ma réponse à cette censure telle qu'elle s'est inscrite sur le même fil.

La question initiale est posée par une maman, pseudo Loulotte, qui évoque des menaces de mort, lesquelles auraient été proférées par son ex. à l'encontre de leurs enfants et de lui-même.
Jugez-vous même.

__________________________________________

Loulotte vient nous raconter ses angoisses qui appellent légitimement attention et respect parce il y a tout lieu de ne pas supposer sa mauvaise foi à priori. Voici ce qu'un délégué de SOS papa lui répond, tempéré à juste titre par Gdu :

JFM, Mercredi 23 Nov 2005, 20:27 :
"Il faudrait mieux en discuter avec le père, y a pas de fumée sans feu. Tu n'as peut être pas tout dit..."

Gdu, Mercredi 23 Nov 2005, 23:59 :
"N'est ce pas là un discours facile de qq1 qui voudrait par le biais de l'internet et du désespoir des gens rassurer son propre égo? "

JFM, Vendredi 25 Nov 2005, 12:50 :
"si tu te reconnais ds cette situation, moi aux perms je ne vois que des pères victimes de ces racontards, le forum n'est pas sos femmes battues, il faut savoir relativiser".

Gdu, Vendredi 25 Nov 2005, 13:40 :
"Pour les enfants, il y a un risque potentiel dans cette histoire et dire "tais toi", cela n'a rien de constructif. "

Benjamin, Vendredi 25 Nov 2005, 20:34 :
Je pensais et pense toujours que l'égalité parentale, la non-discrimation "genrée" pour reprendre un mot utilisé sur le site était au coeur des revendications de SOS papa et qu'un code de bonne conduite et de respect mutuel devait présider aux débats de SOS papa et MAMAN...

Mais JF Marsan continue d'en faire à sa guise, se moque bien de l'égalité parentale et quand il ne tance pas les nouveaux venus qui n'adhèrent pas assez vite, il nous montre son vrai visage méprisant et discriminant.
Où est le respect de la CHARTE DU FORUM....

Avec un tel masculiniste primaire dans nos rangs, c'est toute l'image de l'asso qui est ternie. J'attends que se manifestent adhérents et non-adhérents, particulièrement les mamans du forum.
Il faut vider l'abcès.

_____________________________________________

Vendredi 25 Nov 2005, 20:34. Remplacé par :
Message modéré, il contrevenait à l'article 5 de la charte :

Article 5 - RESPECT DES PERSONNES - CONFIDENTIALITE:

- Les propos tenus sur le forum ne doivent porter en aucun cas atteinte de quelque façon que ce soit à la dignité des personnes physique ou morale (y compris celles étrangères au forum , et celles de l'association SOS PAPA elle-même, les membres de son bureau, les membres de son équipe d'administration et de modération du site http://www.sospapa.net et du forum "SOS PAPA et MAMAN". Les propos tenus ne doivent être ni injurieux, ni sexiste, ni raciste, ni xénophobe, ni homophobe, ni vulgaire, et en aucun cas ils ne doivent revêtir un quelconque caractère sexuel, ou inciter à une forme ou une autre de violence.

Enfin, les propos tenus ne doivent pas provoquer ou alimenter les conflits entre intervenants du forum.
_________________

Benjamin, Samedi 26 Nov 2005, 5:11 :

Sujet du message: CENSURE


MON MESSAGE SUR L'EGALITE PARENTALE REPONDAIT A DES PROPOS DICSCRIMINANTS REDIGES SUR CE FIL, PROPOS MASCULINISTES;

IL N'A PAS ETE MODERE MAIS CENSURE.

CEUX QUI VEULENT LE CONSULTER PEUVENT M'ENVOYER UN MESSAGE SUR MP

_________________

Note de l'administrateur :
Quand j'ai pu accéder à l'échange original (ce qui n'est pas facile, car l'organisation citée ici a beaucoup d'inavouable à cacher), j'ai ajouté les dates et les auteurs de messages qui manquaient à la bonne compréhension de l'échange.


Message édité par: admin, à: 2005/12/01 00:04
 
Report to moderator   Logged Logged  
  The administrator has disabled public write access.
#14
admin (Admin)
Admin
Posts: 146
graph
User Offline Click here to see the profile of this user
Charte altérée dans le sens du Führerprinzip 11 Years, 10 Months ago Karma: 0  
La charte que tu cites en novembre, a été modifiée dans le sens du "Führerprinzip". Si on la compare à ce qu'elle était en juillet, on constate qu'ils y ont ajouté ce qu'il faut pour qu'elle protège plus particulièrement (façon polie de ne pas dire surtout, voire exclusivement) les chefs et leur narcissisme : "l'association SOS PAPA elle-même, les membres de son bureau, les membres de son équipe d'administration et de modération du site http://www.sospapa.net et du forum "SOS PAPA et MAMAN" "
Et en pratique, JF Marsan peut se permettre toutes les attaques à la personne qu'il veut, toutes les insultes, toutes les insinuations, il n'est jamais, jamais rappelé à l'ordre ni sanctionné.

En revanche, si tu oses rappeller que JFM, ou l'un des deux autres voyous, contreviennent à la charte, et qu'ils ne sont pas sanctionnés, tu es immédiatement censuré : toute critique porte atteinte au narcissime des chefs de la censure.

En résumé : l'équipe dirigeante se sert de nervis comme JF marsan, et deux autres qui sont pires encore, comme provocateurs afin de sanctionner et d'éliminer quiconque est assez honnête et intègre pour oser protester contre de telles moeurs de S.A. (SturmAbteilunger).

Nous savions déjà que le climat de guerre civile et la militance en milieu hostile sélectionnent vite les leaders les plus paranoïaques. C'est particulièrement visible dans les mouvements féministes depuis qu'ils ont épuisés tous leurs objectifs avouables. C'est aussi hélas visible chez ceux qui tâchent de leur résister dans la guerre sexiste, et qu'il faut souvent (mais pas toujours) appeler "masculinistes".

Ce que démontrent des symptômes de plus en plus fréquents, tels que la censure délirante que tu as citée, et tels que d'autres bannissements arbitraires, sans le moindre acte d'accusation, c'est non seulement une dérive paranoïaque, avec persécution dirigée contre des ennemis imaginaires, mais surtout une dérive de plus en plus fascisante. Toute critique est interdite, tout pluralisme est interdit. Point.

C'est devant cette dérive fascisante devenue irrésistible, que nous avons créé ce site-ci, que nous voulons pluraliste, constructif, et formateur pour chacun.

Message édité par: admin, à: 2005/12/01 00:44
 
Report to moderator   Logged Logged  
 
Le militantisme victimaire rend-il davantage fou, qu'il n'attire les déséquilibrés ? Ceux qui veulent devenir bourreaux ou bourrelles à leur tour ?
Je m'inquiète des antidotes...
  The administrator has disabled public write access.
#19
admin (Admin)
Admin
Posts: 146
graph
User Offline Click here to see the profile of this user
Problème de qualification du fil de discussion 11 Years, 10 Months ago Karma: 0  
Il se posait ici un problème de qualification du fil :
dans l'esprit de l'auteur initial, Benjamin, JFM pose d'abord un problème de sexisme, ici masculiniste.

De ma propre expérience avec ce personnage, je conclus que JFM est d'abord un fanatique de la guerre civile quelle qu'elle soit, avant de l'être sur critères sexistes. Toujours selon moi, il est encouragé par un contexte belliqueux et paranoïaque, mais dont la problématique est brouillée : abandon officiel du sexisme défensif fondateur, et incapacité à se redéfinir concrètement, au delà des slogans - plus ou moins creux. Terrain propice aux rumeurs, aux délires collectifs manipulés par les intrigues de palais.

Nous divergeons donc par la maille d'analyse : Benjamin parlait d'un seul homme, malade. Je prétends que cet homme fait partie d'un dispositif malade.


Problème pratique : contrairement à ce qui se passe avec des forums de haut de gamme, comme phpBB et surtout vBulletin, ni administrateur ni modérateurs n'ont ici le pouvoir de seulement déplacer un fil de discussion, et encore moins greffer un message égaré, sur le fil auqul il devrait appartenir. On est obligés d'aller trifouiller directement dans la database, sans filet. J'ai réussi cette fois. Ça n'est vraiment pas pratique.
 
Report to moderator   Logged Logged  
 
Le militantisme victimaire rend-il davantage fou, qu'il n'attire les déséquilibrés ? Ceux qui veulent devenir bourreaux ou bourrelles à leur tour ?
Je m'inquiète des antidotes...
  The administrator has disabled public write access.
#139
admin (Admin)
Admin
Posts: 146
graph
User Offline Click here to see the profile of this user
Incorrigible addiction aux guerres de religion... 9 Years, 10 Months ago Karma: 0  
http://www.lplm.info/spip/spip.php?article362 : un article pas trop mal sur l'exclusion parentale, par Loïc Brunet, ouebmestre et secrétaire de lplm. J'avais moi-même déjà traité ce sujet le 26 juin 2005, à la demande du ouebmestre de SOS Papa, "Bobygerm" : http://jacques.lavau.perso.sfr.fr/La_separation_d_un_enfant.html,
et à initiative personnelle : http://jacques.lavau.perso.sfr.fr/culte_exclusion.html,
ainsi que http://jacques.lavau.perso.sfr.fr/L_enfant_terre_d_invasion_facile.html.

Là où les choses se gâtent, c'est quand on regarde de plus près ce que ce site-là "Les papas = les mamans] a dans le ventre, notamment son président, Gérard Révérend.
Gérard Révérend s'était publiquement signalé, sur une liste de diffusion, par son "Dimanche, je voterai pour mes couilles", inoubliable d'à propos politique...

La dernière croisade de Gérard Révérend est contre la décision de SOS Papa de porter une plainte devant la Halde, pour la publicité sexiste misandre menée par la secrétaire d'Etat Valérie Létard : http://www.premier-ministre.gouv.fr/information/actualites_20/un_nouveau_plan_pour_57803.html.
http://www.sospapa.net/pages2/Allo-3919-2.html.
A l'adresse http://www.lplm.info/spip/spip.php?article750 Gérard Révérend écrit :
QUOTE:
LPLM consternée par les déclarations de sos papa sur les violences faites aux femmes, communiqué de presse , 29 novembre 2007

Publié le jeudi 29 novembre 2007.

L’association [Les Papas = Les Mamans] est consternée par la fausse route de SOS PAPA à la période symbolique de la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes. L’association [Les Papas = Les Mamans] considère que cette attitude réitérée est un déni implicite pitoyable des violences faites aux femmes, et que ce n’est pas en déniant la souffrance des autres que l’on peut faire reconnaître celles que l’on dénonce !

Depuis sa création en mai 2006, l’association [Les Papas = Les Mamans] apporte son soutien solidaire à la lutte contre les violences faites aux femmes, ainsi que son soutien aux autres revendications légitimes des femmes, notamment : l’égalité salariale, le développement de l’accueil de la petite enfance et le partage des taches domestiques et éducatives.

Cette position est en conformité logique avec la philosophie de notre association, acteur d’égalité des chances entre les hommes et les femmes, de promotion de la coparentalité effective, de l’implication paternelle et de la sensibilité masculine.

L’association LPLM tient à faire savoir qu’elle est consternée par la prise de position officielle de l’association SOS PAPA, adoptée à l’occasion de la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, et ce d’autant plus que cette attitude est réitérée :

SOS PAPA a cru bon saisir la H.A.L.D.E. pour prétendu sexisme de campagnes publicitaires de lutte contre la violence conjugale à la période symbolique de la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes. Le déni implicite ainsi exprimé de l’importance des violences faites aux femmes et celui de la nécessité de lutter contre ce phénomène sont déplorables et contre citoyens.

On voit, par ailleurs, mal en quoi cette véritable « fausse route » pourrait crédibiliser l’association SOS PAPA en sa capacité à solutionner les demandes légitimes des pères séparés, soit pouvoir rester père dans des conditions décentes après séparation.

Cette posture néfaste n’est, fort heureusement, pas le reflet de la plupart des acteurs associatifs de terrain qui oeuvrent pour la promotion et le respect de la coparentalité après séparation.

Pour tout contact :

Gérard REVEREND, Président de l’association [Les Papas = Les Mamans]

Mobile : 06.07.55.83.71

E-mail : gerard.reverend@wanadoo.fr

Web : http://www.lplm.asso.fr/


J'ai peu de raisons personnelles d'avoir de la sympathie ni pour Loïc Brunet, ni pour Gérard Révérend, qui furent pour le moins complices lâches et silencieux, de la campagne de harcèlement par les nervis protégés par l'équipe de direction du forum de SOS Papas, que furent Annie Beaurain (sous le pseudo "Alie Boron", JF Marsan et Jean-Paul Douhait (sous le pseudo "Jeanpapol" sur ce site là), harcèlement particulièrement coordonné par François Hercberg, cela de février 2005 à novembre 2005. Admirer les aveux de "Jeanpapol" et la parfaite entente avec François Hercberg sous le pseudo de "Mistigri1964" à http://caton-censeur.org/resources/Jeanpapol/francois_sutra1490.htm.

J'ai peu de raisons d'avoir de la sympathie pour une association corrompue par sa direction occulte par des avocats, au service du rabattage vers des avocats, et dont les pratiques sont aussi agressives et aussi hypocrites envers ses alliés.

Toutefois, je ne peux que partager leur colère contre les campagnes de calomnies sexistes industrialisées. Je suis moi-même couvert de calomnies, et le gang qui les a organisées est parfaitement protégé depuis plus de neuf ans et jusqu'à ce jour par les complicités au sein du Palais d'Injustice.

Je partage leur exaspération devant l'idéologie sexiste victimaire qui domine les média, et la plupart des politiques. Nous avons donc publié une lettre ouverte aux candidats, suite à la promesse électorale de Madame Ségolène Royal, d'intensifier encore la guerre sexiste déjà en usage dans les tribunaux aux affaires matriarcales : http://debats.caton-censeur.org/index.php?option=com_content&task=view&id=40&Itemid=61.

Je ne partage en rien l'analyse de Brunet et Révérend : eux pensent qu'on est égalitaire et non-sexiste, quand on accepte le bourrage de crâne des féminazies, qu'on leur fait des concessions. Or il en est des féminazies comme des staliniens ou des vendeurs de dieux : ils sont tous reconnus comme des menteurs professionnels irrécupérables. Il n'est plus un mot de leur part qui soit acceptable, ni qui mérite encore discussion. On ne discute pas avec les pervers, on ne négocie pas, on les oblige à respecter la loi, tâche déjà très ardue...

Nous avons fait une analyse opposée, en posant noir sur blanc les lois de la loyauté intrafamiliale d'une part, d'autre part à imposer aux professionnels et associations oeuvrant autour de la famille : http://debats.caton-censeur.org/index.php?option=com_content&task=view&id=19&Itemid=9.
C'est nécessaire, et c'est suffisant.
Quel que soit le sexe du parent pervers et abuseur, ou du conjoint pervers et abuseur, ses actes sont condamnés par notre code de déontologie familiale. Naturellement, sont condamnées par notre code la totalité des pratiques vicieuses et courantes des avocates, mais aussi des magistrates féminazies, leurs fraudes et leurs fautes professionnelles volontaires pour aboutir aux dénis de justices programmés.

Comme je me nourris de mon expérience personnelle autant que de celles des autres, ce code condamne aussi la quasi-totalité des pratiques de ma famille d'origine : je suis petit-fils de féministe historique, fils de misandre victimaire, frère de matriarque absolue... et laissons là la description de la suite de la descente toujours plus profond dans l'abjection.

Je suis consterné par la limitation morale de G.R., cette obsession narcissique qui le conduit à ne se préoccuper que de gestion politique et publicitaire de l'image, sans jamais aller au fond des choses. Manque de profondeur, tout dans la façade, aucun moyen de procéder à une révision, donc à une retraite en bon ordre vers une meilleure ligne, obligation à la fuite en avant à la moindre contrariété, incapacité à reconnaître l'autre et à dialoguer avec lui... Cette absence de profondeur l'oblige à se cramponner à des slogans hâtifs, et à des guerres de religion contre qui n'obéit pas à ses slogans.

Or l'analyse par les féminazies, de la violence intrafamiliale, est comme tout ce que font ces furies : c'est grevé de fautes monstrueuses contre l'honnêteté, contre la rigueur, contre l'éthique, ça ne vaut pas mieux qu'un trou de pisse dans la neige, ou que la biologie "prolétarienne" selon Trofime Lyssenko. Nous n'avons rien à concéder à ces perverses incurables. Il suffit d'avoir une idée claire des obligations et devoirs qui fondent une famille, une idée claire de ce qu'est la santé mentale, et des responsabilités familiales dans le développement soit de la résilience, soit de la maladie mentale, enfin une idée claire du cahier des charges pour une politique de prévention en matière de santé mentale.

En travail psychothérapeutique avec les familles, nous avons tous la même motivation de départ : "Ma famille d'origine, je n'ai rien pu faire pour la remettre à l'endroit, pour l'amener à être moins folle, je n'avais aucun pouvoir à cette époque, mais celle qui est aujourd'hui dans mon cabinet, celle-là j'ai la compétence et le pouvoir de la remettre les pieds en bas et la tête en haut !". Nous sommes une profession de santé, nous raisonnons en médecins de la santé mentale, au long des générations. Nous avons publiquement exposé nos principes et nos valeurs au débat public et à la contestation publique. L'éthique est au centre de notre action. Vous pouvez la critiquer, la contester, proposer de l'améliorer, mais pas la négocier ni nous compromettre : ni nos épreuves de réalité ni nos principes éthiques ne sont négociables.


Ce qui nous différencie de nos prédécesseurs qui nous ont formés techniquement, est que dans l'organisation Caton, nous nous consacrons d'abord à la politique de prévention, et non plus à la cure au cas par cas. Cette progression est enfin possible, car nous avons soit réalisé, soit collecté dans un autre métier, les quelques compléments scientifiques et managériaux qui manquaient encore.
 
Report to moderator   Logged Logged  
 
Last Edit: 2009/10/05 15:08 By admin.
 
Le militantisme victimaire rend-il davantage fou, qu'il n'attire les déséquilibrés ? Ceux qui veulent devenir bourreaux ou bourrelles à leur tour ?
Je m'inquiète des antidotes...
  The administrator has disabled public write access.
#140
admin (Admin)
Admin
Posts: 146
graph
User Offline Click here to see the profile of this user
Re:Incorrigible addiction aux guerres de religion. 9 Years, 10 Months ago Karma: 0  
Le Jeudi 6 Déc 2007, à 22:16, Alain Cazenave, président de SOS Papa écrivait dans le message http://www.forumsospapa.org/phpBB2/viewtopic.php?p=58249
QUOTE:
Pour information :
Les créateurs de l'asso en question n'ont fait qu'un très bref passage à SOS PAPA ( 1 an pour l'un et 6 mois pour l'autre ). Ils ne sont donc pas des "anciens" bien loin de là. Ils ont quitté SOS PAPA il y a deux ans juste avant d'être exclu pour comportement particulièrement magouilleur. Ils faisaient comme ils font maintenant c'est à dire essayaient de semer la discorde dans la délégation de Marseille ( pour une simple raison de pouvoir : prendre la place du délégué qui était en fonction) puis entre la délégation des Yvelines et de Paris.( diviser pour tenter de régner )
Quand ils ont quitté SOS PAPA ( ouf !!) ils ont tenté une technique de "terre brûlée" espérant détruire SOS PAPA avant leur départ. Mais compte tenu de leur total manque de crédibilité cette tentative ( 1 semaine avant notre Assemblée Générale de 2005 ) a été un véritable pétard mouillé. A l'AG, personne ne s'est aperçu de leur absence.
Et depuis leur départ, SOS PAPA fonctionne particulièrement bien.

Ce qui bien entendu explique la tentative actuelle : mélange de vengeance ? besoin de reconnaissance ? que l'on s'aperçoive enfin de leur petite existence ?

Tout cela me parait bien dérisoire et sans intérêt. C'est pour cela que je n'étais pas intervenu.

Je préfère m'intéresser aux enfants, aux liens parent-enfant et condamner toute campagne diffamatoire et discriminante dont on sait bien que le seul but est de donner les armes aux JAF pour justifier l'exclusion des pères de la vie des enfants

Et je préfère travailler avec d'autres associations ( Justice Papa, Condition Paternelle, Urgence Papa, Acalpa, Le parti des enfants du monde, Allo Papa Allo Maman, Bien Être de l'Enfant etc ) qui elles ont le même but que SOS PAPA et le même mot d'ordre "un enfant a besoin de ses deux parents"

Et pour information, il y a déjà une dizaine d'Asso qui ont également porté plainte à la halde contre cette campagne scandaleuse anti-père ( avant et après SOS PAPA ).

D'ailleurs, vous pouvez tous le faire à titre individuel. Il suffit de dire à quel point vous vous sentez personnellement outragé, à quel point il est dangereux que votre propre enfant puisse voir à la télévision une image aussi négative de son papa, de son tonton, de son papi, de son grand frère ..... et de lui même qui il sera grand ( donc violent par définition ??? )
Il suffit également d'expliquer et d'attester les problèmes que cela vous a personnellement occasionné dans votre propre procédure : non résidence alternée alors que rien ne s'y opposait, voir l'enfant dans un point rencontre sur simple accusation de la mère de violence sans aucune vérification etc.

Vous pouvez également me faire une attestation que je joindrais à la plainte SOS PAPA
http://www.halde.fr/saisir-16/qui-peut-saisir-29/qui-peut-saisir-32.html
http://www.halde.fr/saisir-16/pourquoi-saisir-31/pourquoi-saisir-34.html

Je suis consterné par le mépris qui se dégage de cette description de Loïc Brunet et de Gérard Révérend par Alain Cazenave. Par l'absence de preuves et d'argumentation, aussi. Par l'absence commune de principes partout (voir aussi les répliques antérieures à celle d'AC) : il leur suffit de slogans et d'illusion groupale. Exiger l'adhésion à leur groupe et à leurs slogans est pour eux le fondement même du "bien". Les chefs pensent, donc nous suivons.

Confère Louis de Funès et sa direction d'opéra :
QUOTE:
"Méphisto ! Faust ! Marguerite ! Sortez tous ! Je ne veux personne dans la salle quand je travaille ! Je ne veux que Berlioz et moi !"


Enfin je rappelle que les trois ennemis intimes ont simultanément du sang sur les mains :
http://jacques.lavau.perso.sfr.fr/musee_horreurs/piratage_du_forum_1.html
http://jacques.lavau.perso.sfr.fr/musee_horreurs/Piratage_du_forum_2.html
http://jacques.lavau.perso.sfr.fr/musee_horreurs/musee_des_horreurs_censure.htm
http://deonto-famille.info/index.php?topic=44.0
http://caton-censeur.org/resources/Jeanpapol/francois_sutra1490.htm
A ce dernier lien, on trouve Ixe/corbeau/Charlot/Incognito/Jeanpapol/DOUHAIT Jean-Paul/vendredi se vanter du marché ignoble qu'il a passé avec l'immodération de SOS Papa, notamment avec François Hercberg (renommé en mistigri1964).

C'est bien par l'expérience de l'illusion groupale devenue fort paranoïaque, telle qu'elle était exhibée par l'équipe d'immodération de SOS Papa, et par antithèse, que nous avons rédigé notre code de déontologie familiale :
http://debats.caton-censeur.org/index.php?option=com_content&task=view&id=19&Itemid=1.
Maintenant qu'il est rédigé et public, ce code de déontologie s'impose à nous.

Je n'ai jamais été honoré d'une réponse par Alain Cazenave, et j'attends toujours ses excuses.
 
Report to moderator   Logged Logged  
 
Last Edit: 2009/10/05 15:06 By admin.
 
Le militantisme victimaire rend-il davantage fou, qu'il n'attire les déséquilibrés ? Ceux qui veulent devenir bourreaux ou bourrelles à leur tour ?
Je m'inquiète des antidotes...
  The administrator has disabled public write access.
Go to top Post Reply
Powered by FireBoardget the latest posts directly to your desktop